Rencontre avec Kévin Dié, l’un des plus gros collectionneurs français de Zelda.

Pour divers numéros du mook Pix’n Love, j’ai eu envie de mettre en avant des personnes qui se réapproprient le médium jeu vidéo  : Thibault Rabier et ses retouches en pixel via son blog Wild Sprites (Pix #19), Oskunk et son posca magique (Pix #21), sans oublier Vadu Amka et ses customs magnifiques (Pix #25). En parallèle, je voulais donner un peu de visibilité à des amis collectionneurs. Il y a eu Fabrice Heilig (Pix #22), un passionné de Nintendo qui collectionne les machines/objets/jouets depuis les débuts de l’entreprise. Une partie de sa collection a même servi à Florent Gorges pour son travail de fourmi – encore en cours – sur l’Histoire de Nintendo. Puis, j’ai voulu donner la parole à Kévin Dié alias Nyvek, l’un des plus importants collectionneurs français de The Legend of Zelda. Portrait.

Image

Le boulet de Ganon.

Kévin Dié (Nyvek ou Nyvek34 sur Internet) est un jeune trentenaire du sud de la France aimant le jeu vidéo dans son ensemble.  » J’ai toutefois un gros penchant pour la firme de Kyôtô et, bien entendu, la série de la Triforce « , confie-t-il. Se qualifiant lui-même de ‘joueur collectionneur’, il recherche en priorité tout ce qui touche à Nintendo ainsi que quelques grosses séries comme Resident Evil, Castlevania, Metal Gear et Silent Hill. Comme beaucoup, l’amour du jeu vidéo remonte à son enfance, période durant laquelle ses parents leur achètent, à son frère et lui, une NES. Il revient sur ce qui l’a amené à collecter ce qui touche à l’univers de Zelda.

 » J’ai toujours aimé cette série mais l’envie de collectionner m’est venue tout simplement vers mes 18 ans où j’ai eu envie de rejouer à la Super Nintendo et ses gros hits. J’en ai donc racheté une pour 200 francs en loose avec une dizaine de jeux. De fil en aiguille, j’ai eu envie d’avoir des titres de mon enfance (Zelda III et Secret of Mana en priorité) et des softs que je n’ai jamais eu l’occasion de tester par manque de moyen. Il faut dire qu’à l’époque, comme beaucoup d’enfants, c’était les parents qui finançaient les jeux. Je n’avais pas cet aspect ‘collection’ en tête à ce moment ; j’amassais juste des jeux. Le fait de rejouer à Zelda : A Link to the Past a fait resurgir des souvenirs de folie sur mon temps passé sur le jeu et bizarrement, les souvenirs des Zelda sur NES sont remontés. Avec le recul, je me suis rendu compte que cette série était vraiment magique, qu’elle m’extirpait de mon quotidien, me transportait littéralement. « 

Avec l’arrivée tardive d’Internet dans son village, Nyvek réalise que pas mal de personnes s’intéressent aux vieux jeux vidéo, dont Zelda. Il fouille la toile et découvre alors la folie des goodies parmi d’autres choses liées à la série.  » Il y avait notamment le collectionneur pit56 qui possédait déjà de nombreuses pépites. En voyant ceci, ma motivation pour me plonger plus sérieusement dans la collection Zelda a été boostée « , précise-t-il.

Image

Zelda Wind Waker : le Paris – Drakkar.

Quand on lui demande quels sont ses trois épisodes favoris, l’intéressé n’hésite pas bien longtemps.  » Mon coup de cœur serait A Link To The Past, sûrement celui que j’ai dû finir le plus de fois. C’était vraiment de la folie à l’époque avec les deux mondes. Après, je citerais Majora’s Mask car il a l’univers le plus sombre de la série et le plus décalé. Il cassait vraiment les codes de la série. Enfin, je mettrais Wind Waker pour sa touche graphique et son aventure marine. La mélodie d’introduction reste envoûtante et le coté exploration en bateau m’a plu, sans parler de toutes les quêtes annexes et de la connexion sympathique avec la Game Boy Advance. « 

Rares sont les collectionneurs qui connaissent la valeur de leurs collections. Nyvek lui-même n’a aucune idée de sa ‘valeur’ globale, les prix évoluant souvent avec les nouveaux collectionneurs et les vieux objets se faisant de plus en plus rares. Sa collection se veut constituée de jeux de toutes origines (US, PAL, JAP et certaines versions exotiques), mais également de nombreux goodies, objets promo, de pré-commande, des PLV, guides, consoles, etc.  » J’ai même aussi des bonbons Zelda « , plaisante-il. Selon lui, ses pièces les plus rares sont les coffrets Club Nintendo de Majora’s Mask et Oracle, ainsi que quelques consoles portables limitées à 1000 exemplaires (hors Zelda), dont une Nintendo DS Lite limitée à seulement 50 exemplaires.

ImageImage

Son amour de Zelda lui a permis d’aller au-delà du cadre de la simple collection. Un voyage organisé par Pix’n Love il y a quelques années lui a permis de rencontrer Eiji Aonuma, producer émérite de la série.  » Pour un fan de la saga comme moi, ce fut vraiment un moment unique. C’est une personne très simple, extrêmement abordable. Bizarrement, même si on a bien sûr abordé la série, on a plus parlé d’autres sujets que de jeu vidéo. «  Sa collection a d’ailleurs franchi les frontières depuis que Florent Gorges l’a interviewé dans sa rubrique de Nintendo Dream, un magazine japonais sur les jeux vidéo.

ImageImage

On s’en doute, à force d’entasser, il devient difficile de tout exposer. La plus grosse déception liée à sa collection est de ne pas pouvoir la voir tous les jours, celle-ci étant rangée dans des cartons dispatchés un peu partout dans sa maison.  » A l’avenir, je souhaite avoir une pièce dédiée « , conclut-il en souriant. En attendant, si une exposition sur l’univers de Zelda venait à être créée à l’avenir, nul doute qu’il aurait de jolies pièces à prêter afin de faire découvrir la série à tout un chacun.

(Sa page FB liée à sa collection : Nyvek no Densetsu.)

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “Rencontre avec Kévin Dié, l’un des plus gros collectionneurs français de Zelda.

  1. kevin dit :

    merci miku desuuuuu. 😉

  2. Nevertrust dit :

    Très bon interview (que je découvre un peu tard) et de belles photos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :