Archives de Tag: Montreuil

[Portrait] Véronique Rondello, animatrice sur Rayman.

Certaines informations n’ont pas pu être dans L’Histoire de Rayman pour diverses raisons : impossibilité de mettre la main sur les bonnes personnes, timing trop serré, etc. Quand on reçoit une réponse d’interview six mois après sa demande, ça devient compliqué de l’intégrer au livre, surtout lorsque la maquette est bouclée… Toujours est-il que j’ai décidé de reprendre ces matériaux bruts jusque-là inutilisés et d’en faire un petit quelque chose. Ouvrons le bal avec un petit portrait de Véronique Rondello, animatrice sur Rayman premier du nom.

1662610_749848735028123_228754241_n

 

En venir à l’animation

Depuis sa plus tendre enfance, Véronique Rondello veut faire du dessin animé. « À l’époque, il n’y avait pas d’école d’animation et surtout pas à Marseille », se rappelle l’intéressée. Après ses études, elle se lance dans une formation de secrétariat de direction, en attendant que le destin lui montre la voie. Elle finit par quitter le domaine du secrétariat pour tenter sa chance. « J’ai suivi une formation en tant qu’intervalliste au Greta Ardèche Sud, puis j’ai passé le concours du CFT Gobelin », une école parisienne dédiée à l’image.

LOGO_GOBELINS

Premiers pas chez Ubi

Après deux années de scolarité, il se trouve que la société Ubi Soft (alors écrite en deux mots) cherche des animateurs pour travailler sur un projet PC destiné à un jeune public : Kiyeko et les Voleurs de Nuit. « Je devais réaliser des dessins sur papier, les scanner puis coloriser le tout sur ordinateur », se remémore madame Rondello.

Featured image

Il faut préciser qu’à cette période, le Gobelin ne préparait pas les étudiants à travailler sur ordinateur. « J’étais la seule à me lancer là-dedans, tout le monde cherchant à travailler dans des studios traditionnels. »

Son deuxième projet pour le compte de la boîte des frères Guillemot fut Payuta, du nom d’un petit esquimo.

L’aventure Rayman

Le troisième jeu sur lequel Véronique Rondello a l’opportunité de travailler n’est autre que la création phare de Michel Ancel et Frédéric Houde : Rayman. Sans avoir de formation préalable en illustration, elle fait partie de l’équipe d’animateurs. « Je travaillais sur PC avec un logiciel amélioré d’Ubisoft. Le personnage de Rayman était constitué de différents blocs (tête, mains, pieds, corps, et je devais les assembler afin de créer l’illusion du mouvement. »

Rayman

Elle poursuit. « J’avais suivi les conseils d’un informaticien durant une semaine pour maîtriser le logiciel et ses fonctions (Ctrl, Alt, etc.). C’était le gage pour une embauche au projet et je me suis donné à fond. Depuis cette époque, le Gobelin a su s’adapter à l’évolution de l’animation en intégrant la 3D, par exemple. »

N’étant pas sur Montpellier, l’animatrice n’a pu travailler qu’avec Michel Ancel que lors de ses passages dans les locaux parisiens, notamment pour évoquer les différents personnages qui, petit à petit, venaient étoffer le projet. « L’ambiance était merveilleuse », conclut-elle d’un ton nostalgique.

200px-R1_site_Rayman

Après son court passage chez Ubisoft, Véronique Rondello continua dans la voie du dessin et créa notamment les livres pour enfants Lapinette et Lapinou.

OK.Lapinette-et-Lapinou-vero

Publicités
Tagué , , , , , , , ,